Vous êtes ici

Marseille présente la plateforme municipale de données

25 mai 2018

En recevant le label "Aix-Marseille French Tech" en 2014, Marseille, résolument tournée vers lʼavenir, sʼest engagée dans une grande démarche pour devenir la ville de demain.
Tous les domaines de la vie quotidienne sont concernés : mobilité, services à la population, éducation, propreté, accès à lʼinformation et aux services ou encore la sécurité.

En effet, la Ville de Marseille a parallèlement amorcé une véritable modernisation de sa police municipale : doublement des effectifs, déploiement continu de la vidéo-protection pour un objectif de 1 500 caméras réparties sur lʼensemble du territoire dʼici à fin 2021, verbalisation électronique, armement des policiers, création de la brigade de nuit ou encore équipement des agents en caméras individuelles dites “piéton”.
Dans la continuité de ces multiples actions et dans une perspective de valorisation de l'ensemble des informations récoltées et dispositifs déployés depuis des années, la Ville de Marseille a décidé, en 2015, de développer une plateforme municipale de données "big data" au service du citoyen.
Ce projet propose une nouvelle approche de la résolution de situations grâce à un moteur ultra performant de stockage, d'analyse et de planification indispensable à une gestion optimale des ressources affectées à la tranquillité publique.
Plus globalement, cette solution innovante, mise en place par Ineo digital -filiale dʼEngie Ineo- sur une plateforme technique Oracle, constitue un véritable outil dʼaide à l'élaboration des politiques publiques (déplacements, sécurité, gestion de l'espace urbain).
Marseille, ville intelligente, met ainsi les nouvelles technologies et le numérique au service de ses habitants.


La gestion des données, quels enjeux ?

 
Un nouveau cadre législatif, le Règlement général de protection des données (RGPD)
Nouveau texte de référence en matière de traitement des données à caractère personnel, le RGPD renforce, depuis le 25 mai 2018, la responsabilité des organismes et autres acteurs de ce traitement afin d’unifier et de renforcer la protection continue des données des individus, au sein de l’Union européenne.
Dans ce contexte législatif, la Ville de Marseille, confrontée à un volume considérable de données, doit mettre en place des solutions adaptées dans le but d’assurer une sécurité et une gestion optimale de la masse d’informations dont elle a la charge.

La plateforme municipale de données répond ainsi à 2 objectifs :
  • décloisonner, centraliser et valoriser le patrimoine de données numériques existant dans la collectivité et chez les partenaires institutionnels, et celui, à venir, recueilli sur le territoire grâce aux différentes sources d'informations de terrain ;
  • assurer un meilleur service plus équitable à la population, grâce à cet outil capable de prendre en compte les spécificités de chaque quartier, et d'intégrer toutes ces informations sur l'ensemble du territoire.


La gestion des données et la tranquillité publique

 
Pilier du bien vivre ensemble et priorité pour la Ville de Marseille, la sûreté et la tranquillité publique ont pris un tournant technologique notamment avec l’engagement municipal dans la démarche “Smart City”.
Afin d’optimiser son action en matière de tranquillité publique, la Ville de Marseille a décidé de s’appuyer sur le volume conséquent de données, en lien avec le thème de la sécurité, qui lui appartiennent en propre ou qui appartiennent à des partenaires du territoire, et de se doter d’une plateforme innovante de données comme outil d’aide performant à l’analyse, à la compréhension et à la décision sur son territoire.
Le traitement intelligent de volumes conséquents de données historiques et temps réel permettra aux acteurs de la sécurité et de la tranquillité publique d’apporter des réponses nouvelles et adaptées à leurs besoins et à ceux des citoyens, et d’alimenter les services concernés en informations transversales et optimisées.


Zoom sur la nouvelle stratégie territoriale de sécurité et de prévention 2017-2020

 
La gestion des données s’inscrit dans le cadre plus large de la nouvelle stratégie territoriale de sécurité et de prévention adoptée pour la période 2017-2020.

La Ville de Marseille a ainsi défini plusieurs objectifs opérationnels, notamment :
  • le déploiement optimal de l’outil de vidéo-protection sur le territoire,
  • le renforcement et l’adaptation des actions de prévention et de répression conduites sur des zones sensibles ciblées par les Conseils locaux de sécurité et prévention de la délinquance (CLSPD) territoriaux,
  • la lutte contre les diverses problématiques de la vie nocturne (nuisances sonores, rassemblements gênants, prévention des agressions des jeunes noctambules, amélioration de l’offre de transport à proximité des lieux de vie nocturne…),
  • la prévention de la sécurité routière dans des lieux particulièrement accidentogènes (actions de prévention dans les écoles, auprès des publics repérés pour leur prise de risque, rédactions de dossiers d’analyse de sécurité routière...),
  • le renforcement de la sécurité sur les sites balnéaires (présence d’effectifs, de moyens techniques),
  • le renforcement de la tranquillité et la sécurité dans certains sites et ensembles immobiliers gérés par les bailleurs sociaux,
  • les problématiques liées à l’occupation du domaine public (manifestations, marchés forains, chantiers...),
  • les problématiques de fluidité de la circulation, de stationnement et de sécurité routière,..


Les acteurs et partenaires : qui fournit et utilise la donnée?

 
La plateforme publique de données a vocation à capter les données de plusieurs partenaires institutionnels accomplissant une mission de sécurité, de santé, sociale, etc. sur le territoire .
Ces partenaires sont des contributeurs actifs à travers la transmission de leurs propres données dès lors qu’elles sont identifiées comme nécessaires pour la tranquillité publique.
Les interactions avec les partenaires de la Ville de Marseille sont susceptibles d’évoluer en fonction des premiers retours d’analyse et des besoins identifiés.

Les sources de provenance des données sont diverses :

  • "internes" à la ville de Marseille : Agenda culturel, Délégation Générale à Sécurité (DGSec), autres services et instances de décision, Direction du système d'informations, élus municicpaux, agenda culturel, etc.
  • "externes" : Direction Départementale de Sécurité Publique (DDSP), Préfecture, RTM, Bataillon de marins pompiers, météo, opérateurs téléphoniques, etc.
  • issues de phénomènes passés enregistrés ou immédiats (nombre d’accidents et localisation, flux de circulation,...)
  • en provenances des administrés : acteurs économiques et sociaux, citoyens, visiteurs, etc. qui peuvent être aussi bien contributeurs que bénéficiaires des informations contenues dans la plateforme.

L’outil, proposé par la Ville de Marseille, permet ainsi d’absorber une grande masse de données dont celles de différents partenaires, publics (institutionnels) ou privés.
Tout contributeur peut profiter de sa contribution en accédant à tout ou partie des données analysées pour pouvoir agir au mieux dans son domaine de compétence.


Comment sont protégées les données ?

 
La Ville de Marseille, garante de la protection et de la bonne utilisation de ses données à caractère personnel, a mis en place un système de gestion des droits et des accès strict et rigoureux, en fonction du profil et de la nature de l’activité de chacun des acteurs.
Tous les partenaires extérieurs font l’objet d’une convention juridique qui encadre la contribution et l’utilisation de la plateforme.
En amont de leur intégration dans la plateforme, les données fournies, qui le nécessitent, sont anonymisées, pseudonymisées ou cryptées afin d’empêcher toute identification.
De plus, lors des restitutions, les données à caractère personnel doivent respecter les règles de la CNIL. Elles sont soumises à la validation d’un Délégué à la protection des données et à une étude d’impact, dans le cadre du Règlement Général de Protection des Données (RGPD).
Toutes les données provenant de sources extérieures et/ou envoyées à l’utilisateur sont analysées et encodées.

Réseaux sociaux

 

  Suivez nous sur Facebook !

 

  Live Tweet